//
vous lisez...
Événements - Events, Non classé, Publications

Possibilités, un dialogue entre l’art et l’économie – Visages d’une nouvelle économie : pluralisme par Clara Dallaire-Fortier

(English version below)

par Clara Dallaire-Fortier, étudiante en économie, Paris 13 et Université Witwatersrand  
Depuis la discussion créative avec Helena Vallée-Dallaire, artiste visuel 
Nom de l’œuvre Portefeuille collectif 

100 visages, 1000 visages, 1,65 million de visages, 7 milliards de visages. Ce qui rejoint le travail d’Helena comme portraitiste et ma compréhension de l’économie, ce sont les visages devant vous. Bien plus que des chiffres qui les accompagneraient: indicateurs boursiers, statistiques de croissance, grilles ou graphiques. Si ces éléments étaient autrefois ceux de référence pour votre compréhension de l’économie, nous vous invitons à vous réajuster. C’est la conclusion qui semble primordiale pour bâtir une vision économique adaptée aux enjeux contemporains écologiques, de marginalisation et d’instabilité. L’économie résonne des valeurs et des institutions que nous avons en tant que société et qu’individu, et cela ne peut être relayé par des statistiques. Les choix économiques font écho à comment on décide d’agir au sein de la société et de notre planète, et ces choix dépendent nos valeurs; notre visage sociale et individuel.

Lourds sont les enjeux contemporains et nombreuses sont les accusations portées contre l’Économie pour expliquer la crise. En résultante, l’Économie nous semble brutale et inaccessible. Cette opposition a-t-elle réellement raison d’être? L’Économie est-il le concept duquel on doit se défendre? Cette opposition est-elle la voie vers le changement? Devrions-nous plutôt concentrer notre opposition à certaines institutions économiques? Si notre critique se dirige précisément sur l’Économie et que nous l’accusons de tous les tords, il s’en suit une certaine déresponsabilisation et désappropriation de l’économique.

Ce que propose ce projet d’art et d’économie, c’est d’observer, mesurer et réfléchir l’économie de façon diversifiée et critique. Il ne faut donc pas se détacher de l’Économie, mais bien d’une certaine compréhension limitée et limitante de celle-ci. En effet, les médias et les institutions d’enseignement se concentrent sur une unique école de pensée: l’école néoclassique. Nous comprenons, par le travail des binômes du projet Possibilités, l’intérêt des approches alternatives1 pour comprendre certains concepts économiques. Ces discussions nous amènent plus loin en nous offrant des outils pour réagir et mieux interpréter les enjeux contemporains qui nous préoccupent.

Cela-dit, l’accès aux diverses écoles de pensée et méthodologies est limité, car l’adoption du discours unique se fait au dépend de cette pluralité. Depuis la crise économique de 2008, une insatisfaction grandit et se fait entendre. Des groupes d’étudiants, de professeurs et d’économistes sur les cinq continents se mobilisent, s’associe et proposent des sources d’éducation parallèles, des curricula pour de programmes de baccalauréat d’économie et appelle à une synchronisation des efforts. Au Québec et au Canada, Main Visible fait figure de proue pour rallier les intéressés, offrir des outils et créer des espaces pour une discussion économique critique, et est constamment à la recherche de nouveaux membres. Sans ces espaces desquels cette exposition fait parti, il est difficile de sortir de la morosité des discours austères qui ponctuent notre compréhension commune de l’économie. Il est rendu nécessaire de se réapproprier l’économie et d’appeler à l’importance du pluralisme.

Portefeuille collectif est une œuvre interactive qui illustre spontanément la diversité. Ces visages forment un tout. C’est un éventail de portraits qui se substituent à ceux connus et dominants. Ne serait-ce pas fantastique d’appeler, au même titre, à une formation des économistes et des citoyens qui serait dynamique? Nous pourrions ainsi choisir et faire dialoguer les méthodologies, les écoles de pensée et les outils pertinents à l’analyse des enjeux auxquels nous souhaitons réagir et ainsi, créer une économie qui nous rejoint, qui nous ressemble.

Faces of a new economy: pluralism

by Clara Dallaire-Fortier, Economic Student, Paris 13 and University of the Witwatersrand 
Inspired by a creative discussion with Helena Vallée-Dallaire, visual artist  
Name of the artwork Collective Wallet

100 faces, 1000 faces, 1,65 million faces, 7 billion faces. Collective Wallet, drawn by Helena, offers a great imagery for my understanding of economics. More so than numbers that may seem to be the default language of economics: stock market indicators, growth statistics, graphics and grids. In truth, societies function under a tumultuous and pulsing movement. We are hereby invited to step back, and question the understanding of economics. It seems compulsory to meet contemporary challenges of instability, marginalization and ecology. The economy resonates with our values and our institutions that shape our society and define us, which cannot be processed with perfect exactitude into mere data. Economics choices echo with the lifestyle we create for ourselves, and the everyday decisions we make in regard to our society and planet. These choices directly depend upon our values and aspirations, upon our social and individual portraits.

Stifling are the contemporary challenges, and numerous are accusations laid against Economics when it comes to explaining the economic crisis. As a result, Economics can appear brutal and inaccessible. Are these accusations based on solid ground? Is it legitimate to oppose the concept of Economics? Or should we instead focus our critic toward particular economic institutions? If our critic targets Economics and broadly accuses it, then follow a disempowerment and detachment from the economic sphere.

This being said, access to different schools of thought and methodologies is limited since the adoption of a unique discourse is done at the expense of plurality. Since the 2008 economic crisis, a growing dissatisfaction is making itself heard. On the five continents, students groups, professors and economists are mobilizing and suggesting alternative sources of education, curricula for undergraduate economics program and calling for the synchronisation of efforts. In Quebec and Canada, Visible Hand plays a leading role in networking, offering tools and creating spaces for a critical economic discussion, and is constantly looking for new members. Without these spaces like an exhibition such as this one, it becomes difficult to get away from the moroseness of austere discourses that punctuate our common understanding of economics. It is now necessary to reclaim economics and claim the importance of pluralism.

Wallet of portraits is an interactive artwork that spontaneously illustrates diversity. The faces create a whole. It is a mosaic of portraits, which substitutes the known and dominant. Wouldn’t it be fantastic, in a similar way, to call for an economic training of economists and citizens that would be as dynamic? We could choose and generate dialogues between tools, methodologies and schools of thought relevant to the analysis of contemporary challenges and thereby, create of the economy we aspire to and that represents us.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Contactez nous – Contact us

mainvisiblehand@gmail.com

Calendrier hétérodoxe – Heterodox Calendar

septembre 2016
L M M J V S D
« Août   Oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Veuillez inscrire votre courriel pour suivre recevoir de nos nouvelles - Please enter your email to follow our actions:

%d blogueurs aiment cette page :